Les ascètes et le rabat-joie

Le nouveau supplément du Monde, l’époque, en kiosque le samedi soir, daté dimanche-lundi a consacré l’un de ses numéros (17-18 avril) aux nouveaux ascètes, tenants du jeûne, du week-end détox, du stage de yoga ou de méditation. Citation intéressante, certes rabat-joie, mais pertinente tout de même de Fabrice Midal. Extrait de l’article : Gare cependant à l’instrumentalisation, met en garde Fabrice Midal, fondateur de l’Ecole occidentale de méditation : « Ça ne sert pas à être plus efficace ni plus calme. Ce n’est même pas forcément une expérience agréable, de bien-être. On entre en rapport à la douleur, à l’angoisse, et c’est le fait de le faire sans condition, sans objectif ni projet, qui change tout… » Voilà. Ne rien chercher….